J’ai installé une barrière de parking et j’en suis fier.

Courrier reçu d’un client. Toute ressemblance avec des faits réels ou ayant existé n’est pas le fruit du hasard.

 

J’habite dans une résidence de la région Parisienne Ouest. Nous sommes nombreux dans la résidence. Quand je dis nombreux, je parle de quelques centaines de foyers.

Lors de la construction de la résidence, dans les années 70, le gars affecté au calcul des places de parking devait avoir une conception archaïque de la société, parce qu’il avait compté une place de parking par foyer.

Si on compte bien aujourd’hui, la plupart des foyers ont deux véhicules. Alors aujourd’hui le calcul est très simple, et le résultat est clair : Passé 19h30, il est quasiment impossible de se garer dans les places de parking de la résidence.

Si on ajoute aux véhicules résidents, les voitures des pavillons « voisins » qui viennent squatter chez nous parce que leur rue est devenue payante, les samedi soir ou les gens reçoivent des amis qui viennent en voiture, … Laissez votre place vide quelques instants, et vous êtes sûr de la voir occupée dans les 10 Minutes maximum.

Pourtant, lors de la signature du contrat de location cet appartement F4, la place de parking n° 42 est bien incluse dans le loyer mensuel !

Alors quand quelqu’un se gare à ma place, c’est un peu comme si quelqu’un venait chez moi, dans mon appartement, pour s’installer dans une de mes pièces.

Le pire, c’est que comme ma place est occupée, et que je ne veux pas dormir dans ma voiture (bien que confortable, mais j’ai passé l’age) je suis obligé d’aller squater la place d’un autre. Au final, c’est du n’importe quoi… L’anarchie la plus totale.

Le Syndic a proposé d’équiper les emplacements de parking de barrières de protection. Mais certains usagers qui en profitent, n’ont pas voulu ! Rien d’étonnant ! Ils n’auraient plus pu squatter chez les autres.

Le Syndic a ensuite proposé de protéger les entrées de la résidence. Levée de boucliers des résidents qui ne voulaient pas se sentir en prison, et le encore, n’auraient pas pu circuler librement avec un seul « blip » pour ouvrir la barrière…

Au final, devant l’inaction générale, j’ai décidé d’agir en investissant dans ma barrière de parking. Et j’en suis pleinement satisfait (139 Euro j’ai pris le modèle automatique, à télécommande).

Je rentre le soir, ma place est Libre ! Du coup, je ne perds plus mon temps à chercher une place, et je ne prends pas la place d’un autre.

Si tout le monde respectait sa place, nous n’aurions pas besoin de ces artifices. Mais la nature humaine est loin d’être parfaite.

Il suffit pourtant que certains d’entre nous forcent un peu la natbarriere-de-parking-autonomeure des choses pour que le monde soit meilleur, et plus simple.

Alors au nom de ma tranquillité d’esprit et de la modeste mais cependant réelle contribution à l’amélioration de la gestion des emplacements de parking de ma résidence, je vous remercie de m’avoir vendu ce bloc parking !

 

Un client satisfait.

 

Pourquoi Le Sucre (d’Honeywell) est-il si bon ?

SecuriteGoodDeal.com se lance dans la distribution grand public du Sucre, le système de protection innovant de Honeywell. A cette occasion, nous avons remis à l’un de nos collaborateurs un des exemplaires du Sucre afin qu’il teste. Nous lui avons remis la boite telle que qu’elle est livrée.

Précisons toutes fois que ce collaborateur est loin d’être un technicien en alarmes…  Voici son rapport.

 

La boite d’emballage du Sucre donne tout de suite le ton.boite-sucre-honeywell-01-b-none Une belle boîte bien dessinée. On dirait presque un iPhone 🙂 Par contre les accessoires eux sont dans des boites en cartons toute bêtes. C’est dommage.

Bon, j’ouvre la boîte du Sucre et suis séduit tout de suite par sa taille. Il tient dans la main. Le mode d’emploi se déplie, et après avoir bien regardé, il est traduit en de nombreuses langues. Je repère le Français … le mode d’emploi aurait pu tenir sur un post-it.

Je résume : Créez votre compte sur le Cloud d’Honeywell, mettez les piles, insérez la carte SIM, et faites reconnaître vos éléments. C’est tout ? ben oui, on dirait bien.

L’installation du Sucre est réellement facile. Voici les 3 points que j’ai trouvé les plus difficiles :

  1. ressaisir l’adresse url du site total Connect. (Je suis sympa, je pense aux prochains: https://tc20e.total-connect.eu/ )
  2. Saisir l’identifiant de mon sucre : 5 séquences de 4 caractères à saisir, quand on devient Presbyte à mon age, c’est dur. Heureusement, les zéros sont barrés. Pas de risque de confondre les caractères.
  3. Ouvrir les différents éléments pour y placer les piles. Car… ok, je l’avoue, j’ai pas tout de suite compris que la petite clé fournie dans la boite servait pour tous les accessoires. Je me suis cassé un ongle. Une fois qu’on a compris, y a plus de problème.

 

L’interface internet et le fonctionnement du Sucre sont assez déconcertants de simplicité. Une fois votre compte créé, vous avez une option « gestion des équipements » ou ceux ci vont apparaitre au fur et a mesure ou vous actionnez les piles de vos détecteurs. Quand ils apparaissent, vous leur donnez un nom, et c’est fini.

Pour les éléments de type contacteurs d’ouverture, vous décidez de ceux qui feront partie du mode Partiel, en les cochant.

La mise en route de l’alarme est encore une fois simple : clavier-lecteur-sirene-01-b-honeywell-spr-s8ezsoit vous armez votre centrale depuis l’interface internet, soit via une télécommande, soit via le clavier lecteur de badge : appuyez sur l’un des deux boutons (armement total ou partiel) et validez avec votre badge.

Pareil pour désarmer.

 

Bien sûr, un des premiers tests est d’utiliser le détecteur de mouvement muni d’une caméra vidéo. En quelques clics depuis l’interface je demande la capture d’une vidéo. Quelques instants après, celle ci est consultable sur mon espace Total Connect ! En fait de vidéo, il s’agit de 3 photos prise en quelques secondes. Disons que c’est plutôt une animation, qu’une longue vidéo.

La qualité est par contre excellente, et même dans le noir absolu, la petite led blanche éclaire suffisamment pour voir comme en plein jour.

 

Je teste depuis mon Smartphone, un vieux Samsung Galaxy S1 (non, j’ai pas honte, il fonctionne encore presque très bien !). Aucun problème d’application, de compatibilité ou que sais-je encore. On passe par une interface web donc, c’est compatible tous navigateurs !

J’accède de la même manière à mes éléments, je peux armer/désarmer ma centrale, lancer des vidéos.

Vient le moment d’armer la centrale et de bouger devant celle-ci pour voir comment ça fait.

Après la demande d’armement, la centrale fait des bips pour prévenir, puis des bips bips plus rapprochés. Normalement, vous êtes sortis de chez vous. Lors d’une détection, une série de bips prévient l’intrus avant de lancer la sirène intégrée dans le lecteur de badge. Une dizaine de secondes s’écoule entre la détection et la sirène.

Lors de mes tests, je suis resté connecté à l’interface internet, et je ne reçois les emails qu’au bout de 15 à 20 minutes après la détection ! Les Experts d’Honeywell m’expliquent qu’il faut se déconnecter de l’interface web. Le test suivant, déconnecté de l’interface, je reçois le mail d’avertissement en même temps que les premiers bips !

Pour les besoins du tests, je débranche le Sucre et l’installe ailleurs. Quelques instants après avoir débranché le Sucre, je reçois un email m’informant qu’il passe sur batterie faute de secteur.

J’ajoute enfin un code SMS via mon interface qui me permettra de recevoir en plus des email, un sms d’avertissement. Encore une longue séquence de chiffres à recopier de la carte vers l’interface 🙂 Mais une fois fait, et une fois mis mon numéro de téléphone au format international (indiquez 00336…) je reçois un sms en plus de l’email. Pratique si je ne suis pas connecté à mes mails.

Le prix est un élément qu’il faut certes analyser. Pas d’abonnement mensuel, pas d’installateur, une garantie de 2 ans, la garantie d’un produit d’une qualité excellente, pas de paramétrage, … Des accessoires munis de piles au lithium (plusieurs années d’autonomie), c’est sans conteste le prix de la qualité, la sécurité, la tranquillité.

 

Pas de configuration. Pas de paramétrage. On branche, ça fonctionne. Les spécialistes du paramétrage d’alarmes crieront au sacrilège. Pas besoin d’être un cador de l’alarme pour installer et utiliser efficacement le Sucre ! Si vous savez surfer sur internet, vous saurez installer le Sucre.

 

Pour ma part, j’ai été séduit par sa simplicité d’utilisation et je vous invite à venir découvrir le Sucre par Honeywell

le-sucre-part-01

 

SecuriteGoodDeal toujours plus Vert !

SecuriteGoodDeal a souscrit un partenariat avec Recylum pour gérer la collecte des équipements électriques et électroniques usagés.

C’est ainsi qu’au sein de notre entrepôt d’Evry, nous avons mis en place une zone de collecte des déchets électroniques et électriques. Recylum à mis gratuitement à notre disposition des bacs de collecte et assure la collecte des bacs de récupération et en assure la collecte sur simple demande d’enlèvement de notre part.

Compte tenu de notre activité, et des produits que nous distribuons, il nous a paru responsable et indispensable de nouer ce partenariat afin d’agir de manière responsable vis-à-vis de notre environnement.

Si vous êtes proches de SecuriteGoodDeal, et si vous avez des déchets électroniques ou électriques, SecuriteGoodDeal.com vous propose de venir les déposer gratuitement chez nous!

Plus d’infos sur Recylum : www.recylum.com

Recylum Collecte des Déchets Electroniques et Electriques

Alarmes Sans Fil vs Alarmes Filaires

gants de boxeL’affiche du combat est alléchante, mais le combat est disproportionné. A ma gauche, l’alarme sans fil. Facile à installer, elle n’a que très peu de contraintes. Changer les piles de temps en temps, rester à portée de la centrale d’alarme. A ma droite l’alarme filaire, poids lourd de sa catégorie. Chaque élément est relié par un fil à la centrale, ce qui impose de tirer des fils partout dans la maison. Par contre, pas de piles à changer, et une sécurité accrue.

 

Peut-on réellement comparer les alarmes sans fil avec les alarmes filaires ?

 

la question est du même acabit que  : qui est le plus fort ? le Lion ou le Requin Blanc ?

Continuer la lecture de Alarmes Sans Fil vs Alarmes Filaires

Pourquoi devrions nous tous avoir un extincteur chez soi ?

Extinteur

Avant de chercher pourquoi un extincteur est indispensable chez soi, il convient de revenir sur ce qu’est réellement un extincteur.

 

Pour la plupart des gens, un extincteur « c’est le truc rouge qui permet d’éteindre un incendie« . C’est faux.

 

Un extincteur, c’est un équipement faisant partie de la protection incendie, qui permet de maîtriser voire éteindre un début d’incendie. Il projette un « agent extincteur » qui va ainsi lutter contre un début d’incendie.

Continuer la lecture de Pourquoi devrions nous tous avoir un extincteur chez soi ?

Pourquoi installer un système d’alarme ?

Système d'alarme de maisonPour beaucoup d’entre nous le traumatisme du cambriolage est inconnu, et ce n’est que lorsque nous y serons confronté que nous réaliserons ce besoin, cette nécessité, cet impératif, de surveiller sa maison.

Ceux qui ont subi un cambriolage, témoignent souvent de deux types de dégâts.

L’un matériel tout d’abord, car inévitablement, les cambrioleurs ont volé des biens (télévision, appareils photos, caméscopes, bijoux, espèces, … et quand ils ont le temps et les moyens, les cambrioleurs peuvent également déménager le mobilier).
Heureusement, les assurances peuvent en partie réparer ce type de dégâts. Mais la vie nous apprend à tous que les biens matériels ne sont que matériels, et que même si c’est une perte sur le moment, il faut savoir relativiser.

Continuer la lecture de Pourquoi installer un système d’alarme ?

La sécurité des biens et des personnes commence par la sécurisation des données

Depuis fin Juin, SecuriteGoodDeal.com est passé en mode SSL à 100% !

Sécurisation de site via SSLLe mode SSL c’est quoi ? Sans entrer dans des détails trop techniques, lorsque vous naviguez sur un site internet, vous échangez des données entre votre ordinateur et le site. Ces données ne sont pas forcément sécurisées et une personne malveillante pourrait y avoir accès.
Le protocole SSL, identifiable par le fait que l’adresse soit httpS:// réduit le risque de piratage de vos informations lors de votre navigation.
La plupart des sites l’utilisent en général sur les pages de validation du paiement. Chez SecuriteGoodDeal.com la sécurité c’est de A à Z !

Vous remarquerez par ailleurs qu’à coté de la barre d’adresse, s’affiche en vert EGREGORE2 [FR].
Le certificat que nous avons mis en place possède la caractéristique d’identifier de manière officielle le propriétaire du site. Ce n’est pas simplement un bout de code qui est ajouté au site. Nous avons obtenu ce certificat en échange de preuves de notre existence réelle!
Egregore2 est le nom de la société qui gère le site SecuriteGoodDeal.com.
Ce certificat vert identifie le propriétaire du site. Vous savez à qui vous avez affaire. Vous pouvez les joindre sans aucune difficulté.
Autant SecuriteGoodDeal est facilement mémorisable et compréhensible … autant quelques explications vous seront utiles sur la signification d’Egregore!
Vous comprendrez aisément que nous ayons choisi comme nom de boutique SecuriteGoodDeal : ce nom est plus évocateur de son activité que Egregore2.
Pour ceux qui se posent la question « mais qu’est-ce qu’Egregore veut dire ? » permettez nous de sortir du contexte de la sécurité des personnes et des biens, pour faire un détour un peu plus conceptuel … Un egregore c’est ce qui se produit lorsque plusieurs individus s’unissent dans un objectif commun (cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Égrégore)
L’équipe de SecuriteGoodDeal.com est unie dans un objectif commun : Apporter le meilleur service à ses clients en matière de protection des biens et des personnes. Et pour cela, vous pouvez compter sur nous.

Bien Choisir Son Système de Vidéosurveillance

Bien choisir sa vidéosurveillance ? C’est facile ! Suivez le guide !

Système de Vidéo surveillance
Bien choisir son système de vidéosurveillance, c’est avant tout bien comprendre quels sont vos besoins en matière de vidéosurveillance.

Si vous désirez faire de la levée de doute, c’est à dire pouvoir vérifier à distance ce qui se passe chez vous en cas de déclenchement de votre alarme, le système vidéo que vous allez choisir n’aura probablement pas les mêmes caractéristiques techniques que si vous voulez pouvoir lire les plaques d’immatriculation des véhicules sur un parking.

Il vous faudra donc, pour bien choisir votre système de vidéosurveillance :

1. Analyser quels sont vos besoins en matière de vidéosurveillance de votre domicile (maison, jardin, garage, allées, abords de propriété, …) vidéosurveillance de vos locaux professionnels, boutique, restaurant, entrepot, ..

2. Comprendre quels système vidéos, quelles caméras, peuvent le mieux répondre à votre besoin

3. Choisir en connaissance, le système de vidéosurveillance qui sera le plus adapté à votre situation.

Avant de foncer tête baissée sur les premiers kits de vidéosurveillance, vous devez vous familiariser avec le langage et la technologie propre aux systèmes de vidéosurveillance.

Composition d’un système de Vidéosurveillance

En général un système de vidéosurveillance sera composé au minimum :

  • Enregistreur DVR+caméra de surveillance+cablesd’un Enregistreur : Il reçoit les images vidéos et peut les stocker sur un support
  • un Moniteur (Un écran) : Raccordé à l’enregistreur, il permet de voir les images vidéos des caméras, en temps réel, ou enregistrées
  • des caméras : Le nombre de caméras que l’on peut raccorder à un enregistreur est fixé par la capacité de l’enregistreur vidéo
  • des cables : qui relient les caméras à l’enregistreur.

Numérique/Analogique

Ces deux termes sont souvent cités dans les différents systèmes de vidéosurveillance. Ils correspondent à la façon dont l’image est captée, envoyée, stockée. Votre système vidéo sera soit analogique soit numérique, ce qui implique que vos caméras vidéos, vos cables, l’enregistreur pourront communiquer ensemble. Le coût varie entre analogique et numérique, tant du coté des caméras vidéo que des enregistreurs.

Cablage

C’est assurément l’un des points souvent négligés lors du choix, et c’est pourtant un point délicat dans le choix de votre système de vidéosurveillance. En effet, chaque caméra devra être reliée à l’enregistreur.

A l’exception des Caméras Numériques en Wifi, il faudra « tirer un cable » entre l’emplacement de la caméra et l’enregistreur. Si la plupart des cables sont 2 en 1 (c’est-à-dire qu’ils fournissent l’éléctricité nécessaire et véhiculent le signal vidéo) il faudra quand même prévoir de les installer de façon « esthétique », et prévoir les bonnes longueurs.

Dans le cas de l’installation d’un système de vidéosurveillance dans un entrepot, des bureaux, ou un local professionnel, cela est souvent facilité par la présence de faux plafonds, ou de gaines déjà existantes.

Chez le particulier, ne négligez pas cet aspect de votre installation de vidéosurveillance. Vérifiez par où vous pourrez passer : Les combles, BA13, sous sol complet, … Et essayer de prévoir quelles longueurs de cables seront nécessaires.

La plupart des kits sont proposés avec des longueurs de cables standard (20 mètres). N’hésitez pas à contacter votre revendeur et lui demander de changer la longueur de certains cables pour s’adapter à votre configuration.

Résolution

Il ne s’agit pas de celles que l’on prend en fin d’année, mais bien de la qualité d’affichage de vos caméras, et de votre enregistreur. Chaque caméra dispose d’une résolution (exprimée en pixels pour la vidéo numérique, ou en lignes pour l’analogique). Plus la résolution est élevée, plus l’image sera précise. Attention cependant, la résolution de votre caméra vidéo doit être compatible avec votre enregistreur. Si la résolution vidéo de la caméra est trop élevée, l’enregistreur ne pourra sauvegarder les images, et même bien souvent, n’acceptera pas la caméra.

Bien entendu, plus la résolution est élevée, plus le prix s’en ressent, mais meilleure est la qualité d’image. En fonction de vos besoins, choisissez la bonne résolution. Pour identifier des personnes, en mouvement ou statiques, en fonction de l’éclairage, pour identifier des plaques d’immatriculation, … A quelle distance seront les sujets à identifier ? Tous ces paramètres doivent compter dans votre choix de la résolution de vos caméras.

1. Je choisis mon Système de Vidéosurveillance Idéal

Munissez vous d’un plan du lieu que vous voulez équiper et sécuriser. Cela vous permettra de visualiser les points de passages obligés, déterminer les zones à surveiller. Faites attention à la luminosité des zones, les potentiels angles morts, … vous pourrez ainsi facilement déterminer où placer vos caméras, et le nombre de caméras vidéos nécessaires.

2. Je choisis mes caméras

En fonction des emplacements que vous avez déterminé, vous allez pouvoir choisir les caméras qui vous seront nécessaires. Intérieurs ou Extérieures, Angle de vue plus ou moins important, résolution plus ou moins grande en fonction du niveau de détail désiré, … Prenez un soin particulier à étudier les conditions de luminosité de vos zones à surveiller: La lumière est-elle naturellement suffisante, et aurez vous besoin d’une vision nocturne ?

Il existe des caméras vidéo aux capacités techniques similaires mais offrant des design différents. A vous de choisir la caméra qui s’intégrera le mieux dans votre lieu à sécuriser. Certaines caméras savent devenir très discrètes.

3. Les Cables

Avec votre plan, vous allez pouvoir positionner votre enregistreur, ce qui déterminera la longueur des cables dont vous aurez besoin. Le placement de l’enregistreur doit répondre à un certain nombre de paramètres :

– L’endroit doit être un minimum sécurisé. Sinon il est facile de le dérober, ou le détruire pour supprimer les preuves visuelles.

– Il doit disposer d’une alimentation électrique et dans la plupart des cas, d’un accès à internet qui vous permettra d’y accèder à distance.

– Enfin, éviter de le placer trop loin de vos caméras. Cherchez à placer l’enregistreur au plus près de l’ensemble des caméras, cela diminuera le cablage nécessaire. Car plus le cable est long, plus il y a risque de perte de qualité au niveau du signal vidéo.

4. Mon enregistreur numérique

Vous connaissez le nombre et le type de caméras dont vous avez besoin, le choix de l’enregistreur est de ce fait une conséquence de vos choix. Chaque enregistreur dispose d’un certain nombre de ports permettant de brancher un maximum de ‘n’ caméras. Les enregistreurs numériques sont en général capables d’accueillir 4, 8 ou 16 caméras.

Pensez au futur : Aurez vous besoin ultérieurement d’une ou plusieurs caméras supplémentaires ? Si c’est le cas, prévoyez d’ores et déjà un enregistreur adapté.

Vous avez tous ces éléments en tête ? Vous êtes fin prêt pour trouver le système de vidéosurveillance le plus adéquat!