Nouvelle génération de caméras IP Fisheye

Dans un marché aux constantes évolutions technologiques, les caméras IP prennent une place prédominante.

Sur ce marché de la vidéosurveillance où la technologie n’a de cesse d’évoluer : aujourd’hui le Fisheye nous en met plein les yeux ! Fisheye signifie « œil de poisson » et permet comme ce dernier de voir à 360°.

Cette avancée technologique a pour objectif de nous faire observer une image de 180° à 360° ; une caméra pour tout voir.

Prenons par exemple :

  • une boutique que l’on souhaite surveiller. Une caméra Fisheye placée au plafond offre une vision complète de l’espace (attention aux angles morts),
  • un parking, une cour, un quai de chargement. Cette technologie assure la vue de l’ensemble (attention aux angles morts).

Cet équipement adossé à l’IP permet l’observation intégrale. Hier encore il fallait de nombreuses caméras pour surveiller un ensemble. Maintenant un seul point suffit à cette prouesse, hors angles morts. Vous enregistrez l’ensemble de la scène choisie et les images mégapixels vous permettent de zoomer à partir de l’enregistrement pour recueillir le détail souhaité. Ce qui hier n’était pas possible aujourd’hui le devient.

Un logiciel de retraitement de l’image qui est enregistrée en forme sphérique, redresse cette dernière pour une bonne reconnaissance et identification.

Plus besoin de caméras motorisées qui ne voient jamais qu’une partie du lieu, la caméra IP Fisheye 360 restitue une image à faire pâlir d’envie Nicéphore NIEPCE.

Grâce à l’application pour Smartphones, entrez dans l’image, zoomez et déplacez-vous dans la pièce comme si vous y étiez d’un simple geste sur l’écran, cela relève presque de la magie.

Si vous attendiez avec impatience ce petit coup de baguette magique, ouvrez bien grand les Fish Eyes et offrez-vous enfin la nouvelle caméra IP FishEye 360 !

Caméras Vidéo Factices : Bonne ou mauvaise idée ?

Lorsque l’on cherche à sécuriser un lieu, qu’il s’agisse d’une habitation, d’un entrepôt, de bureaux, ou même d’un commerce, on arrive assez rapidement à la partie Vidéosurveillance.

A défaut d’empêcher physiquement les voleurs d’entrer, la surveillance vidéo à un effet dissuasif puisqu’elle est le signe de la sécurisation d’un périmètre. Passer dans le champ de la caméra implique pour le voleur de savoir qu’il risque de laisser des traces.

La présence de caméra de vidéo surveillance indique donc au voleur que ce lieu est sous surveillance, et si vidéo surveillance il y a, il y a très surement une alarme anti intrusion qui vient s’ajouter au dispositif.

On peut dès lors penser que l’installation de caméras factices pourrait suffire à sécuriser un lieu. Mais est-ce bien sûr ?

Le voleur repérant les caméras, conclura directement au risque élevé de se faire prendre, et passera au client suivant. Cependant, le risque existe que le voleur ne soit pas aussi catégorique.

 

Il peut tout d’abord avoir des éléments d’habillage qui vont rendre son identification difficile même avec des caméras : casquette, masque, ou simplement baisser la tête peuvent parfois suffire à rendre l’identification extrêmement difficile.

Il peut s’agir d’un voleur professionnel, au sens où il connait bien son affaire, et est à même de détecter une vrai d’une caméra factice.

De part son installation premièrement : En effet, le prétexte d’une caméra factice ne doit pas donner lieu à une installation non réaliste. Il faut simuler les raccordements au secteur, au système… et ne pas, sous prétexte d’un coût d’achat des caméras factices peu élevé, en placer de manière trop nombreuse.

Deuxièmement, un œil expert saura faire la différence la plupart du temps entre une caméra factice et une non factice.

 

Alors, miser sur une simple installation de caméras factices sans rien derrière n’est pas une solution recommandable. Si les voleurs réalisent la supercherie, ils risquent de prendre leur temps en n’ayant plus aucune contrainte.

Les caméras factices trouvent leur véritable intérêt lorsqu’elles viennent en complément d’un système de vidéosurveillance réel.

Là où les caméras optionnelles n’ont pas été installées, car justement optionnelles, une caméra factice pourra être installée. Là où un angle supplémentaire serait couvert, mais n’est pas indispensable, vous pourrez dome-factice-3installer une caméra factice pour compléter votre système de vidéosurveillance.

Dans une boutique, un magasin, les caméras participent à la dissuasion. Si les clients voient les images des moniteurs de surveillance vidéo, ils peuvent en déduire que le système de vidéo surveillance fonctionne. Ils n’auront pas le temps d’identifier quelles caméras sont factices ou non.

Alors si vous voulez installer des caméras vidéo factice, c’est une bonne idée, si les caméras factices viennent en complément d’un véritable système de vidéosurveillance, et une alarme anti-intrusion.

 

Bien Choisir Son Système de Vidéosurveillance

Bien choisir sa vidéosurveillance ? C’est facile ! Suivez le guide !

Système de Vidéo surveillance
Bien choisir son système de vidéosurveillance, c’est avant tout bien comprendre quels sont vos besoins en matière de vidéosurveillance.

Si vous désirez faire de la levée de doute, c’est à dire pouvoir vérifier à distance ce qui se passe chez vous en cas de déclenchement de votre alarme, le système vidéo que vous allez choisir n’aura probablement pas les mêmes caractéristiques techniques que si vous voulez pouvoir lire les plaques d’immatriculation des véhicules sur un parking.

Il vous faudra donc, pour bien choisir votre système de vidéosurveillance :

1. Analyser quels sont vos besoins en matière de vidéosurveillance de votre domicile (maison, jardin, garage, allées, abords de propriété, …) vidéosurveillance de vos locaux professionnels, boutique, restaurant, entrepot, ..

2. Comprendre quels système vidéos, quelles caméras, peuvent le mieux répondre à votre besoin

3. Choisir en connaissance, le système de vidéosurveillance qui sera le plus adapté à votre situation.

Avant de foncer tête baissée sur les premiers kits de vidéosurveillance, vous devez vous familiariser avec le langage et la technologie propre aux systèmes de vidéosurveillance.

Composition d’un système de Vidéosurveillance

En général un système de vidéosurveillance sera composé au minimum :

  • Enregistreur DVR+caméra de surveillance+cablesd’un Enregistreur : Il reçoit les images vidéos et peut les stocker sur un support
  • un Moniteur (Un écran) : Raccordé à l’enregistreur, il permet de voir les images vidéos des caméras, en temps réel, ou enregistrées
  • des caméras : Le nombre de caméras que l’on peut raccorder à un enregistreur est fixé par la capacité de l’enregistreur vidéo
  • des cables : qui relient les caméras à l’enregistreur.

Numérique/Analogique

Ces deux termes sont souvent cités dans les différents systèmes de vidéosurveillance. Ils correspondent à la façon dont l’image est captée, envoyée, stockée. Votre système vidéo sera soit analogique soit numérique, ce qui implique que vos caméras vidéos, vos cables, l’enregistreur pourront communiquer ensemble. Le coût varie entre analogique et numérique, tant du coté des caméras vidéo que des enregistreurs.

Cablage

C’est assurément l’un des points souvent négligés lors du choix, et c’est pourtant un point délicat dans le choix de votre système de vidéosurveillance. En effet, chaque caméra devra être reliée à l’enregistreur.

A l’exception des Caméras Numériques en Wifi, il faudra « tirer un cable » entre l’emplacement de la caméra et l’enregistreur. Si la plupart des cables sont 2 en 1 (c’est-à-dire qu’ils fournissent l’éléctricité nécessaire et véhiculent le signal vidéo) il faudra quand même prévoir de les installer de façon « esthétique », et prévoir les bonnes longueurs.

Dans le cas de l’installation d’un système de vidéosurveillance dans un entrepot, des bureaux, ou un local professionnel, cela est souvent facilité par la présence de faux plafonds, ou de gaines déjà existantes.

Chez le particulier, ne négligez pas cet aspect de votre installation de vidéosurveillance. Vérifiez par où vous pourrez passer : Les combles, BA13, sous sol complet, … Et essayer de prévoir quelles longueurs de cables seront nécessaires.

La plupart des kits sont proposés avec des longueurs de cables standard (20 mètres). N’hésitez pas à contacter votre revendeur et lui demander de changer la longueur de certains cables pour s’adapter à votre configuration.

Résolution

Il ne s’agit pas de celles que l’on prend en fin d’année, mais bien de la qualité d’affichage de vos caméras, et de votre enregistreur. Chaque caméra dispose d’une résolution (exprimée en pixels pour la vidéo numérique, ou en lignes pour l’analogique). Plus la résolution est élevée, plus l’image sera précise. Attention cependant, la résolution de votre caméra vidéo doit être compatible avec votre enregistreur. Si la résolution vidéo de la caméra est trop élevée, l’enregistreur ne pourra sauvegarder les images, et même bien souvent, n’acceptera pas la caméra.

Bien entendu, plus la résolution est élevée, plus le prix s’en ressent, mais meilleure est la qualité d’image. En fonction de vos besoins, choisissez la bonne résolution. Pour identifier des personnes, en mouvement ou statiques, en fonction de l’éclairage, pour identifier des plaques d’immatriculation, … A quelle distance seront les sujets à identifier ? Tous ces paramètres doivent compter dans votre choix de la résolution de vos caméras.

1. Je choisis mon Système de Vidéosurveillance Idéal

Munissez vous d’un plan du lieu que vous voulez équiper et sécuriser. Cela vous permettra de visualiser les points de passages obligés, déterminer les zones à surveiller. Faites attention à la luminosité des zones, les potentiels angles morts, … vous pourrez ainsi facilement déterminer où placer vos caméras, et le nombre de caméras vidéos nécessaires.

2. Je choisis mes caméras

En fonction des emplacements que vous avez déterminé, vous allez pouvoir choisir les caméras qui vous seront nécessaires. Intérieurs ou Extérieures, Angle de vue plus ou moins important, résolution plus ou moins grande en fonction du niveau de détail désiré, … Prenez un soin particulier à étudier les conditions de luminosité de vos zones à surveiller: La lumière est-elle naturellement suffisante, et aurez vous besoin d’une vision nocturne ?

Il existe des caméras vidéo aux capacités techniques similaires mais offrant des design différents. A vous de choisir la caméra qui s’intégrera le mieux dans votre lieu à sécuriser. Certaines caméras savent devenir très discrètes.

3. Les Cables

Avec votre plan, vous allez pouvoir positionner votre enregistreur, ce qui déterminera la longueur des cables dont vous aurez besoin. Le placement de l’enregistreur doit répondre à un certain nombre de paramètres :

– L’endroit doit être un minimum sécurisé. Sinon il est facile de le dérober, ou le détruire pour supprimer les preuves visuelles.

– Il doit disposer d’une alimentation électrique et dans la plupart des cas, d’un accès à internet qui vous permettra d’y accèder à distance.

– Enfin, éviter de le placer trop loin de vos caméras. Cherchez à placer l’enregistreur au plus près de l’ensemble des caméras, cela diminuera le cablage nécessaire. Car plus le cable est long, plus il y a risque de perte de qualité au niveau du signal vidéo.

4. Mon enregistreur numérique

Vous connaissez le nombre et le type de caméras dont vous avez besoin, le choix de l’enregistreur est de ce fait une conséquence de vos choix. Chaque enregistreur dispose d’un certain nombre de ports permettant de brancher un maximum de ‘n’ caméras. Les enregistreurs numériques sont en général capables d’accueillir 4, 8 ou 16 caméras.

Pensez au futur : Aurez vous besoin ultérieurement d’une ou plusieurs caméras supplémentaires ? Si c’est le cas, prévoyez d’ores et déjà un enregistreur adapté.

Vous avez tous ces éléments en tête ? Vous êtes fin prêt pour trouver le système de vidéosurveillance le plus adéquat!